Votre séjour à l'hôpital

Quelles sont les règles à respecter durant un séjour à l’hôpital ?

La bonne réalisation des soins qui vous sont prodigués au cours de votre hospitalisation repose sur le respect d’un contrat moral mutuel conclu avec votre médecin. Votre investissement dans la démarche de soins est primordial et contribuera pleinement à l’amélioration de votre état de santé.

Sécurité, Tranquillité, et Respect.

Que faire des objets et valeurs ?

Il est conseillé de confier vos objets de valeurs et vos moyens de paiement (espèces, chèques, cartes de paiement...) à votre famille et de ne garder que la somme d’argent en espèces correspondant à vos besoins divers durant le séjour. Des coffres personnels, dans le service, sont mis à votre disposition durant votre séjour.  En hospitalisation complète, vous avez la possibilité d’effectuer le dépôt de vos biens et valeurs à la régie de l’établissement qui vous indiquera les modalités de restitution. Ce dépôt n’est pas obligatoire mais il est recommandé. L’établissement ne peut être tenu responsable de la perte, du vol ou de la détérioration d’objets qui n’ont pas été au préalable déposés.

Comment identifier les professionnels ?

Vous serez entouré de multiples professionnels lors de votre séjour : psychiatre, infirmier, ASHQ, éducateur... Tous sont à votre écoute pour vous accompagner dans le recouvrement de votre santé.

Chaque professionnel se présentera oralement lors des rencontres. La qualification du professionnel est inscrite soit directement sur la blouse, soit sur un badge.

Linge, courrier, repas

Les effets personnels peuvent être confiés à la blanchisserie de l'hôpital. Dans ce cas, ils doivent être impérativement marqués.

Le courrier adressé aux usagers est distribué tous les jours du lundi au vendredi. Vous pouvez également déposer votre courrier timbré auprès de l'unité d'hospitalisation afin qu'il soit expédié par le biais de l'établissement.

Les repas sont élaborés par le service diététique et le service de restauration. Un avis spécialisé sur l'alimentation peut être sollicité auprès des diététiciens. Vous pouvez obtenir les menus et horaires des repas dans le service dans lequel vous êtes accueilli.

Téléphone, télévision et objets connectés

Vous pouvez utiliser le téléphone portable ou tout autre objet connecté dans votre chambre ou à l’extérieur de l’unité dans le respect du droit à l’image des personnes et dans des conditions compatibles avec votre état de santé et les modalités de fonctionnement du service. Par ailleurs, il est possible de passer ou de recevoir des communications téléphoniques en utilisant les points cabines et points phone installés dans l’établissement.

Chaque unité d’hospitalisation est dotée d’une salle de télévision. Son usage respecte des horaires indiqués.

 

Les frais de transports sanitaires

Ils sont inclus dans les frais de séjour pendant votre hospitalisation, lorsque vous avez besoin de soins extérieurs. Cependant, ils sont à votre charge lors de votre entrée et de votre sortie de l'établissement (sauf si vous bénéficiez d'une prescription médicale).

Les horaires de visite

Dans chaque service, ces horaires sont portés à votre connaissance.
Des dérogations à ces horaires peuvent être autorisées avec l’accord du médecin responsable de la structure.
Une restriction éventuelle de visites s’appuie sur l’avis médical. Dans tous les cas, le service s’attachera à garantir le respect de l’intimité des visites.

Prestations diverses

Un journal d’information locale est disponible dans chaque unité de soins.
Des distributeurs de boissons et friandises sont mis à disposition dans les circulations des sites principaux.

Interprète

La liste des interprètes locaux de langues étrangères est diffusée dans chaque service.

Des interprètes sont à votre disposition : anglais, allemand, polonais, ukrainien, hébreu, arabe, néerlandais, espagnol,
russe, italien et langue des signes.

Quels sont vos droits lors d'une hospitalisation ?

Le droit à l’information

Toute personne a droit d'être informée sur les traitements qui lui sont prescrits et l’évolution de son état de santé. Elle peut alors faire des choix libres et éclairés concernant sa santé. Pendant les consultations, l'accès aux informations de santé se fait dans le cadre des entretiens avec les professionnels de santé. Au cours de l'hospitalisation, après la sortie de l'hôpital ou dans le courant d'une prise en charge ambulatoire,il est possible de consulter sur place ou de recevoir une copie du dossier médical, en adressant un courrier, précisant l'objet de la demande et accompagné d'un justificatif d'identité, à cette adresse :

 

Madame la directrice générale

EPSM de l'agglomération lilloise

Boîte postale 4

59871 Saint-André-lez-Lille cedex

 

Si la personne est mineure, ses responsables légaux seront également informés. Toutefois, dans le cas où la personne mineure souhaite garder le secret sur son état de santé, le médecin peut se dispenser d’obtenir le consentement du ou des titulaires de l’autorité parentale sur les décisions médicales à prendre lorsque le traitement ou l’intervention s’impose pour sauvegarder sa santé. Dans ce cas, le mineur se fait accompagner d’une personne majeure de son choix.

Si la personne est majeur protégé, son responsable légal sera également informé de son état de santé.

Votre dossier sera conservé au minimum 20 ans à compter de la date de votre dernier séjour ou de la dernière consultation externe.  Selon la même procédure, les informations concernant une personne décédée peuvent être délivrées à ses ayants droit, dans la mesure où elles leur sont nécessaires pour connaître les causes de la mort, pour défendre la mémoire du défunt ou pour faire valoir leurs droits, sauf volonté contraire exprimée par la personne de son vivant.

 

Droit au consentement

Dans le cadre de soins psychiatriques libres, votre consentement préalable sera nécessaire à la mise en œuvre des soins. Vous avez le droit de refuser des soins et de mettre fin à votre hospitalisation après avoir été informé (e) des risques auxquels votre santé pourrait être exposée.

Dans le cadre de soins psychiatriques sans consentement, le patient est informé au fur et à mesure de la prise en charge et de son état clinique en respectant au maximum ses demandes et en répondant systématiquement à ses questionnements.

 

Droit au respect de la vie privée et secret médical

Toute personne prise en charge par l’établissement a droit au respect de sa vie privée et au secret des informations la concernant. Excepté dans les cas de dérogation expressément prévus par la loi, ce secret couvre l’ensemble
des informations concernant la personne venue à la connaissance des membres du personnel ou aux personnes intervenantes au sein de l’établissement.
Le secret médical porte sur les éléments parvenus à la connaissance du médecin et des personnes qui l’assistent dans l’exercice de leur profession. Ils sont également tenus à la discrétion en dehors de ce cadre professionnel.
Le droit à l’image est une composante du droit au respect de la vie privée. En conséquence, une prise de photos ou de vidéos sur lesquelles  les patients seraient reconnaissables ne peut avoir lieu sans leur accord ou sans l’accord de leur représentant légal.
De même, les agents de l’établissement et les autres patients bénéficient eux aussi du droit à l’image. Aussi, il est interdit de filmer ou de prendre en photo à leur insu, de publier des photos d’eux ou du service sur les réseaux sociaux, sur internet ou sur tout autre support numérique ou papier.

 

Informatique et liberté

Des systèmes informatiques gèrent les données vous concernant. Vous avez un droit d'information sur la collecte et l'utilisation des données, ainsi qu'un droit d'accès, de contestation et de rectification.

Pour plus d'informations sur tous vos droits santé / social, consultez le site service public.fr

Comment désigner une personne de confiance ?

Vous pouvez désigner une personne de confiance à tout moment par le biais d’un formulaire disponible en annexe. Le rôle de la personne de confiance se définit à travers deux objectifs : le premier est d’accompagner le patient dans les démarches de soin et de l’aider tout au long de son hospitalisation. Le second est de favoriser le consentement des personnes hors d’état de s’exprimer, en transmettant leur volonté. La personne de confiance peut vous accompagner lors de vos démarches et vos entretiens médicaux.

Croyances et convictions

L'établissement respecte les croyances et convictions de chacun.

Dans toute la mesure du possible, vous pouvez suivre, sans prosélytisme, les préceptes de votre religion, tant que vous exercez votre droit dans le respect de la liberté d'autrui.

La liste et les coordonnées des représentants des différents cultes sont  disponibles au sein du service.

Comment est prise en charge la douleur ?

Nous nous engageons à prendre en charge la douleur qui pourrait résulter de certains soins ou examens, de la maladie ou des suites post-opératoires. Votre participation est cependant essentielle. Nous sommes là pour vous écouter, vous soutenir, vous aider. Si vous ressentez une douleur, parlez-en à un membre de l’équipe soignante.

Quelles sont les préventions contre les risques infectieux ?

La prévention, la surveillance et la gestion des risques infectieux sont des priorités pour notre établissement. L’Unité de Prévention du Risque Infectieux Associés aux Soins (UPRIAS) et les infirmiers correspondants en hygiène hospitalière établissent un programme de PRIAS qui prend pleinement en compte les exigences de la Haute Autorité de Santé (HAS).

Qu'est-ce que la Commission des usagers ?

La Commission Des Usagers veille au respect des droits des patients et contribue à l'amélioration de l'accueil et de la prise en charge. Elle examine la situation de la personne et formule des recommandations en vue d'apporter une solution au litige.

Une réponse sera apportée au demandeur dans les huit jours qui suivent cette séance et indiquera les éventuelles voies de recours possibles.

Pour saisir la commission des usagers de l'EPSM de l'agglomération lilloise, vous pouvez vous adresser au Président de la CDU à cette adresse:

Monsieur le Président de la Commission des Usagers
EPSM de l'agglomération lilloise
BP 4
59871 Saint André lez Lille Cedex

MEMBRES :
M. Philippe KOENIG, directeur adjoint, Président de la Commission des Usagers ; 
M. le Docteur Pierre HUM, médiateur médical titulaire ; 
M. le Docteur Stéphane POT, médiateur médical suppléant ; 
Mme Patricia VARLET, cadre supérieure de santé, médiatrice non-médicale titulaire ; 
Mme Laurence VAREE, cadre supérieur socio-éducatif, médiatrice non médicale suppléante ; 
M. Pierre DELHUVENNE, membre de l'association Unafam, représentant des usagers titulaire ; 
Mme Françoise MILLECAMPS, membre de l’association Unafam, représentante des usagers suppléant ; 
Mme Françoise VAN RECHEM, membre de l’association UFC QUE CHOSIR, représentante des usagers titulaire, Vice-présidente de la Commission des Usagers ; 
M. Pierre COUBELLE, membre de l’association FNAPSY ; représentant des usagers suppléant ; 
Mme Sylviane LEBEAU, aide-soignante, représentant du personnel titulaire ; 
Mme Cindy DEFLORY, aide-soignante, représentant du personnel suppléant.

INVITES PERMANENTS :
Mme Elsa BONNEAU,
responsable du service des admissions site de Saint André lez Lille ; 
Mme Anne-Sophie CASTRONOVO,
ingénieur qualité – gestion des risques ; 
Mme Maud PIONTEK, directrice de la communication et de la culture ; 
M. Emeric TERRON, attaché d’administration hospitalière ; 
Mme Nora AMRIR, FF CSS en mission transversale qualité - gestion des risques associés aux soins.

Pour plus d'informations sur les modes de saisie et fonctions des Commissions des usagers, consultez cette page du site service public.fr

Comment indiquer votre satisfaction ?

Pour indiquer votre satisfaction à votre sortie, nous vous solliciterons pour remplir le questionnaire de satisfaction qui vous sera remis. Il doit être déposé au sein du service de soins, ou à l'accueil au moment de votre sortie. Vous contribuez ainsi à l'amélioration de la qualité de l'accueil et de la prise en charge au sein de l'établissement.

L'établissement est évalué régulièrement par la Haute Autorité de Santé dont le rapport de certification est accessible sur le site de la HAS.

Si vous avez une plainte, une réclamation, des observations ou propositions à formuler, vous pouvez également vous adresser au directeur de l'établissement à cette adresse :

Monsieur le Directeur général
EPSM de l'agglomération lilloise
BP 4
59871 Saint André lez Lille Cedex

Ce dernier vous répondra dans les plus brefs délais. Dans tous les cas, la plainte sera remise à la Commission des Usagers (CDU). [Article R. 1112-79 à R. 1112-94 du code de la santé publique]