Comment orienter un patient ?

Vous êtes médecin généraliste

De nos jours, la plupart des patients en psychiatrie sont orientés par leur médecin traitant, dans le cadre du "Parcours de soins coordonné" mis en place par la Haute Autorité de Santé.

L'accès aux soins s'organise généralement à partir des Centres Médico-Psychologiques (CMP) en fonction du lieu d'habitation des patients. Pour connaître le CMP de rattachement de votre patient, vous pouvez passer par la "demande de premier contact" en page d'accueil, ou encore par la cartographie de ce site.

Vous pouvez également télécharger le Focus sur l'offre de soins de l'EPSM de l'agglomération lilloise et son organisation, ou encore les cartographies adultes et enfants.

 

N'hésitez pas également à vous reporter à l'annuaire des CMP en ligne sur le site de la F2RSM ou encore au diagnostic territorial sur la santé mentale de Métropole-Flandres en lien ici.

Votre patient n'a pas de domicile

L'accès aux soins s'organise généralement à partir des Centres Médico-Psychologiques (CMP) en fonction du lieu d'habitation des patients, et cela depuis la psychiatrie dite "de secteur". Lorsque la personne est sans domicile fixe, c'est sa date de naissance qui permet son rattachement à un secteur.

Si en tant que professionnels vous êtes amenés à repérer des personnes sans domicile en difficulté psychique, vous pouvez vous adresser :

  • au CMP
  • à la PASS Psy - la Ravaude (EMPPP)
  • au Réseau Santé Solidarité Lille Métropole qui facilite l’orientation de ces publics vers les structures d’hébergement social.

Les plus précaires ont toujours été les sujets d’une grande attention dans les engagements sanitaires de l’EPSM de l'agglomération lilloise, qui est ainsi le promoteur du Réseau Santé Solidarité Lille Métropole, réseau qui coordonne les prises en charge médico-psycho-sociales et détermine les parcours de soins des personnes en situation de grande précarité. L'EPSM accueille également sur son site principal des équipes ressources, comme l'équipe mobile Diogène, ou la CMAO.

Un lien pour comprendre les origines des équipes mobiles : le Samu Social Paris

Les informations sur le patient peuvent elles être communiquées d'une manière sûre et confidentielle ?

Dans le cadre de l’amélioration de la coordination des parcours de soin entre la ville et l’hôpital. L’EPSM de l’agglomération lilloise a mis en place une solution de messagerie électronique sécurisée qui permet d’améliorer les échanges d’informations dans l’intérêt des patients.

La solution de messagerie sécurisée retenue par l’EPSM est celle conforme aux recommandations émises recommandée par l’ASIP : MSSanté (Mailiz). L’avantage est qu’elle permet de communiquer aussi bien avec les professionnels de santé disposant d’une boîte aux lettres MSSanté (Mailiz) qu’avec les professionnels de la communauté Apicrypt. Les professionnels de l’établissement seront accessibles à travers des adresses électroniques nominatives mais également par leurs secrétariats médicaux.

La solution de messagerie sécurisée déployée permet l’échange par courrier électronique sécurisé (avec ou sans pièces jointes) de données de santé de façon sûre et confidentielle. Son utilisation garantit le secret médical et professionnel.

Le choix de l’EPSM se veut stratégique et en cohérence avec son organisation des soins de proximité (le secteur de psychiatrie) mais vise également à constituer un véritable réseau reliant l’ensemble des professionnels de santé sur un territoire. Les bénéfices attendus de cette solution sont très concrets :

  • Gain de temps dans les échanges.
  • Décloisonnement de la communication entre acteurs de santé.
  • Réception de messages d’alerte sanitaire.

Pour toute information ou besoin d’accompagnement dans la création d’une adresse sécurisée, l’ASIP Santé met à votre disposition un numéro national : 3657 (prix d’un appel local) et son site internet.

Contact pour tout renseignement : Direction du Système d’Information - inf-metiers@epsm-al.fr

Les urgences

En dehors des heures et jours ouvrables ou en cas d’urgence, vous pouvez adresser votre patient :

  • au Centre Psychiatrique d’Accueil et d’Admission – Ilot psy si il réside à Lille et son agglomération : 03 20 78 22 22,
  • au service des urgences de l’hôpital Victor provo de Roubaix si il réside à Roubaix et son agglomération : 03 20 99 31 31.

A Lille, le centre psychiatrique d’accueil et d'Admission (CPAA)

Situé à Lille, le CPAA mutualise le Centre d’Accueil Permanent Îlot psy et 23 lits d’hospitalisation à l’étage, tous modes d’hospitalisation confondus hormis les HO D398 (détenus) et les HO préfectoraux. Le Docteur Frédéric Wizla, médecin coordonnateur du CPAA, rappelle qu’«  il ne s’agit pas d’un centre d’accueil et de crise mais de la nouvelle porte d’entrée pour les admissions psychiatriques des 3 secteurs lillois de l’EPSM et du secteur de Villeneuve d’Ascq (secteurs 59G11, 59G22, 59G23, 59G24)  ».

LIEN a la vidéo

2 rue Desaix, 59000 Lille - Tel accueil : 03 59 35 28 60 - CAP Îlot Psy Consultations : 03 20 78 22 22 - Unité d'hospitalisation Fernando Pessoa : 03 59 35 28 84 - Fax : 03 59 35 28 69

Les services d’urgence

La prise en charge psychiatrique en urgences est implantée dans les hôpitaux généraux, comme pour les problématiques somatiques, au plus près du domicile de la personne. Dans ces hôpitaux, la continuité des soins psychiatriques est assurée en liaison avec les secteurs publics de psychiatrie. Ainsi les équipes de l'EPSM de l'agglomération lilloise travaillent-elles en étroite collaboration avec le CHRU de Lille, le CH Victor Provost de Roubaix ou encore le GHICL à Lille.

A Roubaix, le CAPI

Texte ?

Urgences psychiatriques pour enfants et adolescents

Texte ?

 

Vous êtes un travailleur social

Les travailleurs sociaux, de par leur rôle d'interface, de valorisation et de repérage des besoins, sont régulièrement confrontés à des problématiques de souffrance psychique.

Si en tant qu'assistant social, éducateur … vous êtes amené à repérer des personnes en difficulté psychique et que vous souhaitez échanger, être informé ou guidé au niveau de son orientation, vous pouvez vous adresser :

  • Aux assistantes sociales du  CMP ou du service hospitalier dont dépend le patient en fonction de son lieu de résidence. Lien / carte des secteurs
  • Aux Assistantes sociales de la  PASS Psy. Lien avec information / PASS PSY

A noter : le service socio-éducatif de l’EPSM de l’agglomération lilloise a été organisé en filière professionnelle à part entière en 1995, pour être en conformité avec les décrets du 26 mars 1993 portant sur les statuts particuliers des personnels socio-éducatifs de la fonction publique hospitalière. Aujourd’hui, le service intervient dans l’ensemble des services de l’établissement (psychiatrie générale, pédopsychiatrie, addictologie, Patio).

Le travail social intervient aujourd’hui majoritairement dans le cadre des suivis ambulatoires avec des supports de prises en charge complémentaires qui visent à maintenir, instaurer ou reconstruire le lien avec les personnes suivies en psychiatrie. Avec, en objectif (partagé avec les équipes) le maintien de la personne dans son environnement social, dans sa réalité. Ces accompagnements s’exercent différemment et en complémentarité avec les médecins et les soignants dans le cadre des équipes pluri-professionnelles de la psychiatrie.

Lire le dossier du numéro 13 d'Alter ego consacré à "La resocialisation des patients".

Un dossier pour comprendre le lien entre Psychiatrie et travail social dans Lien social.

Les Conseils Locaux de Santé mentale (CLSM)

Les conseils locaux de santé mentale, pilotés par les élus, ont pour vocation d’intégrer les services de psychiatrie aussi bien que les usagers, les familles et l’ensemble des professionnels concernés.
C’est dans ce contexte que s’est inscrite en 2011 la création d’un Conseil Lillois de Santé Mentale (CLSM) sur le territoire de la Ville de Lille. Le CLSM favorise une collaboration régulière et formalisée des acteurs concernés sur la Ville, afin d’assurer à la population lilloise une meilleure adaptation de l’offre de soins aux besoins en santé mentale, et aussi d’améliorer la prévention de situations de crise par une meilleure coopération des acteurs.

Un conseil local de santé mentale sur l’agglomération roubaisienne a été créé en mars 2013 dans des objectifs similaires mais associant plusieurs communes du territoire.

Contact CLSM Lille : Marina Lazzari, Coordinatrice Conseil Lillois de Santé Mentale, Direction des Solidarités et de la Santé – Ville de Lille, Secrétariat 03 20 49 56 14 - mlazzari@mairie-lille.fr

Contact CLSM agglomération roubaisienne : Audrey Leleu, chargée de mission Addictions - Santé mentale CCAS de Roubaix| Service Santé (03 20 81 57 38) - aleleu@ccas-roubaix.fr

Le Crehpsy

Vous travaillez dans une structure médico-sociale, sociale, sanitaire, une association, un organisme de formation, une entreprise et vous recherchez des renseignements, conseils ou formations pour soutenir et enrichir vos pratiques professionnelles dans le champ du handicap psychique ? N’hésitez pas à contacter l’équipe du Crehpsy.

Consultez également une page dédiée à l'information des professionnels.

La F2RSM des Hauts-de-France

L'EPSM de l'agglomération lilloise adhère à la F2RSM Psy, tout comme 44 établissements en charge de la santé mentale de la population des Hauts-de-France. Retrouvez toutes les informations sur le site de la F2RSM.

La F2RSM Valorise l'information sur les dispositifs de soins :

  • Traitement et analyse de données sanitaires au sein de l’Observatoire régional de la santé mentale
  • Elaboration d’indicateurs (140 indicateurs regroupés en 6 thèmes et 22 tables, documentés selon 6 zonages géographiques différents)
  • Valorisation de l’information et diffusion sous forme de rapports, documents, tableaux de bord téléchargeables sur le site web (ex : Psybrèves, monographies…)
  • Communications lors de colloques (internationaux, nationaux et régionaux) et publications scientifiques
  • Amélioration de la visibilité des dispositifs sanitaires : annuaire régional des CMP

Elle contribue à l'action de santé publique par la recherche :

  • Soutien aux recherches menées dans les établissements via son réseau
  • Accompagnement méthodologique
  • Evaluation d’actions et de programmes (ex : VigilanS, un chez-soi d'abord)
  • Portage de recherche-action d’ampleur nationale (ex : Papageno)
  • Porteur de projets de recherche régionaux (ex : développement du projet Psymac : liaison entre psychiatres et radiologues en vue de la création d’une base de donnée IRM régionale sur les premiers épisodes hallucinatoires. MOPSY : état de santé des personnes souffrant de maladie mentale dans la région. Santé en population carcérale)

Elle favorise le partage de pratiques :

La région des Hauts-de-France est très étendue et couvre 6 millions d’habitants. Afin d'éviter l’isolement, et grâce à la F2RSM, les professionnels peuvent se rencontrer afin d'améliorer leurs pratiques quotidiennes.

L'Agence Régionale de Santé (ARS)

Les agences régionales de santé sont chargées du pilotage régional du système de santé. Elles définissent et mettent en œuvre la politique de santé en région, au plus près des besoins de la population.

Les ARS sont des établissements publics, autonomes moralement et financièrement, placés sous la tutelle des ministères chargés des affaires sociales et de la santé.

N'hésitez pas  consulter le site de l'ARS des Hauts-de-France.