Cadre de santé à l'IFSI Georges Daumezon - Jean-Luc Delierre

C’est au mois de septembre, que Jean-Luc Delierre âgé de 48 ans, a effectué sa rentrée des classes. Le cartable à la main, les lunettes sur le nez, c’est en tant qu’enseignant qu’il gravit les marches de sa nouvelle école. « Bien que la pédagogie soit forcément présente dans l’hôpital, face aux nouveaux professionnels par exemple, cela reste un exercice nouveau pour moi, me retrouver le premier jour face à une centaine d’étudiants c’est intimidant ». En effet, Jean-Luc Delierre n’est pas un nouvel arrivant dans le domaine de la santé. En 1988, il devient infirmier au CH de Seclin. Il effectuera 5 ans en Unité de Soins de Longue Durée puis un peu plus de 2 ans au service des urgences. C’est en 1997 qu’il
deviendra Cadre de Santé. Fort de cette expérience, l’envie de transmettre son savoir et de partager la réalité du terrain aux futurs professionnels de santé fut pour lui une suite logique dans sa carrière. « Il y a un écart évident entre l’hôpital et la formation, c’est l’absence de patient. Il n’est là qu’en filigrane, il est donc important de bien former et
accompagner les étudiants dans cette future autonomie de l’infirmier. Mon expérience personnelle est souvent la bienvenue pour leur transmettre les réalités hospitalières parfois méconnues
 ». Il ajoute « En plus de la formation, ce qui m’a attiré dans un IFSI, c’est le volet recherche. Le domaine d’expertise sur les personnes âgées, l’éthique, le réseau, le lien avec la médecine de ville et les soins palliatifs m’intéresse particulièrement ». Jean-Luc Delierre a cette envie de transmettre, chercher et d’apprendre, ce qu’il a développé tout au long de sa carrière, au fil des rencontres. Aujourd’hui, très bien accueilli et guidé par sa nouvelle équipe, il peut à souhait développer une valeur qui lui est chère : le partage.

/sites/default/files/styles/en_tete/public/2018-08/bandeau_pastilles_2.jpg?itok=2HCgBioq