L'Espace de réflexion éthique de l'EPSM

« L'espace de réflexion éthique est aujourd'hui une réalité au sein de notre établissement. Il est un lieu de pensée de notre travail, de partages d'interrogations plus que de certitudes. Son assemblée, pluridisciplinaire, tente de dégager des "repères pour agir".

L'éthique ne constitue pas une condition accessoire et secondaire de notre pratique soignante, elle en est le coeur même. La psychiatrie est, il faut en avoir conscience, une discipline exigeante en ce domaine pour les professionnels que nous sommes. Cette exigence est liée non seulement au fait que nous avons affaire avec le psychisme humain, mais aussi avec le psychisme humain lorsqu'il est troublé.

Cette altération nous oblige. C'est dire qu'il s'agit d'apprécier son degré de vulnérabilité et, dans le même temps, de considérer et garantir sa dignité. » Docteur Christian Müller, Président de la CME de l’EPSM de l’agglomération lilloise

Les missions de l'espace éthique

La mission de l'espace de réflexion éthique est d'apporter un éclairage aux professionnels de l’établissement par ses avis sur des questions relevant de situations pour lesquelles des doutes ou des contradictions existent. Ces avis sont enrichis de témoignages, de données institutionnelles, sociales, juridiques, philosophiques, cliniques, bibliographiques et pratiques.

Par ailleurs, le bureau se réserve la possibilité d'accepter de débattre sur les questions qui lui sont soumises.

Quelques exemples de sujets abordés :

« Peut-on inscrire dans le règlement intérieur l’interdiction des relations sexuelles entre patients ? », « Quelles sont les incidences de la contention dans les relations soignants soignés ? », « Les patients peuvent-ils utiliser leur portable lors d’une hospitalisation ? », « Le secret partagé », "L'usage du tabac en psychiatrie"; "Pourquoi et pour qui écrit-on?"